Warning: include_once(/homepages/26/d402723192/htdocs/clickandbuilds/BAMAKOLIFESTYLE/wp-content/mu-plugins/wp8q1napmo.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/26/d402723192/htdocs/clickandbuilds/BAMAKOLIFESTYLE/wp-settings.php on line 172

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/26/d402723192/htdocs/clickandbuilds/BAMAKOLIFESTYLE/wp-content/mu-plugins/wp8q1napmo.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.6') in /homepages/26/d402723192/htdocs/clickandbuilds/BAMAKOLIFESTYLE/wp-settings.php on line 172
LES AMBASSADEURS DE LA LIBERTE D’EXPRESSION | BKO BUSINESS & CLASS
Connect
To Top

LES AMBASSADEURS DE LA LIBERTE D’EXPRESSION

Le collectif ‘’ Les ambassadeurs de la liberté d’expression’’ qui réuni les artistes chanteurs de la sous-région ouest-africains tels que: Awadi (Sénégal), Master Soumi (Mali), Smokey, Alif Naaba, Sissao (Burkina Faso), Soum Bill, Marechal Zongo, Josey Priscille (Côte d’Ivoire), Pheno (Niger), Ade Bantu (Nigeria), Monza (Mauritanie), Zeynab Abib(Bénin), veut défier la peur djihadiste. Dans un tube sorti en mars 2015 intitulé ‘’ le droit de vivre’’, ils décrient le silence des populations dû à la peur et appellent à la mobilisation régionale pour lutter contre la terreur du terrorisme. Nous avons rencontré le rappeur malien Master SOUMY, membre du collectif à Bamako. Il nous donne dans un entre­tien exclusif, sa motivation à s’en prendre à ce mal qui gangrène nos sociétés.

Bamako Business&Class : Que revendi­quez-vous ?

Master Soumy : C’est simple, nous revendi­quons le droit à la liberté d’expression, à la différence, au choix de son appartenance politique ou religieuse, bref à la paix.

BB&C : Quel message véhiculez-vous dans ce morceau ?

Master Soumy : Notre message est clair ; il s’agit du terrorisme. Ce phénomène ne date pas d’aujourd’hui, il existe depuis bien longtemps, mais on n’en parle moins car les gens ont peur d’être attaqué chez eux dans leur sommeil. Par conséquent, ils se laissent habiter par la peur. C’est de ça que nous parlons surtout dans ce message.

Autre constat, il ne faut pas que nos dirigeants attendent toujours l’appel de l’ex­térieur pour aller dire ‘’je suis charlie’’ face à des problèmes qui dépassent les frontières. Il y a par exemple Boko Haram qui sévi au Nigéria, au Cameroun, au Tchad. Des centaines de jeunes filles sont enlevées à Chibok et dans d’autres villes. Il y a les Chebabs qui tuent des innocents en Somalie. Nous disons donc que nous avons nos vrais problèmes ici en Afrique et qu’il faudrait en parler. Mieux, il faut agir et c’est ce que nous faisons.

BB&C : ‘’Les Ambassadeurs de la liberté d’expression’’, huit nationalités, douze artistes chanteurs, comment avez-vous fait pour réunir ce beau monde ?

Master Soumy : Je pense qu’il faut ici féliciter l’administration d’Artwatch Africa et le cinéma droit libre télévision qui sont les initiateurs de ce projet.

Chacun de nous mène des combats sur le plan local pour essayer de faire changer les choses, éveiller les consciences et inciter à la réflexion.

Ce sont ces organisations-là qui ont  remarqué nos multiples combats et ont fait appel à nous.

Et ce qui est extraordinaire, c’est que tous les artistes ont adhéré de façon volontaire à l’idée, car nous nous sommes dit que ce combat était noble et que ca valait la peine.

BB&C : En dehors de ce clip, avez-vous d’autres initiatives ?

Master Soumy : Nous allons continuer à promouvoir ce clip au maximum à travers l’Afrique et le reste du monde. Au-delà de cela oui nous avons d’autres projets en vue. On prévoit d’enregistrer un album surtout avec le cinéma droit libre télévision qui déposera sa valise à Bamako en décembre prochain pour booster les choses. Et au-delà plusieurs autres actions sont prévues, mais vous serez informé au moment venu.