Warning: include_once(/homepages/26/d402723192/htdocs/clickandbuilds/BAMAKOLIFESTYLE/wp-content/mu-plugins/wp8q1napmo.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/26/d402723192/htdocs/clickandbuilds/BAMAKOLIFESTYLE/wp-settings.php on line 172

Warning: include_once(): Failed opening '/homepages/26/d402723192/htdocs/clickandbuilds/BAMAKOLIFESTYLE/wp-content/mu-plugins/wp8q1napmo.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php5.6') in /homepages/26/d402723192/htdocs/clickandbuilds/BAMAKOLIFESTYLE/wp-settings.php on line 172
Pamela BADJOGO « Bô (bercer l’enfant) » | BKO BUSINESS & CLASS
Connect
To Top

Pamela BADJOGO « Bô (bercer l’enfant) »

Installée au Mali depuis une dizaine d’années, Pamela BADJOGO entame aujourd’hui une carrière solo en lançant son premier album « Mes Couleurs » de 11 titres. « Mes couleurs », le titre éponyme de l’album est l’occasion, pour elle, de nous livrer, avec beaucoup d’émotion un véritable témoignage de vie dévoilant la richesse de ses rencontres et de ses influences. L’album a été dédicacé le 11 janvier dernier. Nous avons rencontré Pamela pour parler de l’un de ses morceaux phares : Bô.

L’Artiste

Je suis Pamela BADJOGO, artiste avec plusieurs ramifications. Je suis mariée et mère d’une fille. Je suis Gabonaise. Je viens de sortir mon premier album que j’ai intitulé ‘’Mes couleurs’’.

 ‘’Mes couleurs’’

‘’Mes couleurs’’ est mon premier album solo. Pour le nom de cet album, l’inspiration m’est venue de mes nombreux voyages à l’étranger.   Ils m’ont permis d’apprendre énormément de choses sur la musique, les valeurs, les différentes cultures et autres.  Avec toutes ces différentes influences, je n’ai pas de style musical clair. On classe ma musique dans le JAZZ, mais dans ce jazz il y a de l’afro-jazz, l’afro-pop etc. Ainsi tout ce mélange forme mes couleurs musicales.

Le titre  Bô

, c’est le chant pour bercer un enfant. C’est l’équivalent en bambara de « idadé ». Autrement le bruit de la tapote que fait la maman.  Dans ma langue ‘’le Bakaningui’’, on appelle ce bruit  . C’est donc vraiment une histoire pour enfant que je raconte dans ce morceau.

Un morceau co-écrit avec ma maman

A la base, j’avais fait ce morceau pour rendre hommage à ma mère et à toutes les femmes. Car étant enfant, elle me berçait avec   pour m’endormir. Et aujourd’hui, c’est elle qui m’a encore aidé à composer le moreau. Elle m’a énormément soutenue dans le texte. Puis au final le morceau est devenu le porte flambeau de tout un peuple le ‘’Bakaningui’’ dont je suis issue.

Une ethnie qui n’est pas assez connue au Gabon. Nous sommes dans les cinq milles habitants ce qui fait qu’on n’a pas assez de voix. Mais ce moreau aura cas même permis de savoir qu’il y a un peuple soudé et qui vit au fin fond du Gabon qu’on appelle ‘’les Bakaningui’’. Je suis fière aujourd’hui de savoir que est énormément écouter au Gabon et est même le morceau du mois dans le classement hit sur la chaine nationale.

Le featuring avec Penzy

Tout d’abord, j’ai connu Penzy parce qu’il a rendu hommage aux femmes dans une de ses chansons qui m’a énormément marqué.

C’est un rappeur qui a la capacité de chanter. Son rap est très posé et est justement un morceau de ce genre. Donc, je me suis dit qu’il était la personne idéale pour faire un duo sur ce morceau. Je lui ai proposé et il l’a accepté sur le coup.

La guitare pour bercer un enfant

L’instrument principal utilisé est une guitare. Le deuxième est une calebasse. On a joué plusieurs pistes de guitare, mais c’est une guitare peulh. Pour bercer les enfants, c’est très souvent les cordes qu’on utilise.  J’ai vu donc que la guitare était l’instrument idéal. Presque toute la chanson est faite de différentes guitares.

Les dates

Déjà, j’ai fait la dédicace de l’album en Janvier dernier à l’institut français de Bamako.  A partir du 21 février, je serai en Côte d’Ivoire pour six dates.  Après on essayera de trouver des dates au Burkina, au Sénégal et partout où on pourra si tout va bien.

Le Mali pour moi

J’ai un morceau qui s’appelle ‘’initié’’ dans lequel j’explique vraiment que j’ai quitté mon pays. Quand je suis arrivé ici j’ai trouvé une autre famille. Les gens m’ont accueilli à bras ouvert. Quand on dit le Mali a ‘’le diatiguiya’’ c’est vrai. Malgré les évènements, je suis toujours là. Le malien n’est pas compliqué. Le morceau ‘’ Initié’’ avec la stars Babani KONE est ma reconnaissance à l’endroit du peuple Malien.

J’ai d’ailleurs commencé la procédure de nationalisation pour devenir malienne car ce pays est vraiment l’endroit où je veux vivre.